Retour au glossaire

Edge Computing

L'Edge Computing, ou informatique en périphérie, est une approche de l'architecture informatique qui vise à traiter les données au plus près de la source où elles sont générées, plutôt que de les envoyer vers des centres de données ou des nuages distants. Cette proximité réduit la latence, c'est-à-dire le délai de transmission des données, améliorant ainsi les performances des applications web et mobiles en offrant des temps de réponse plus rapides. Dans le monde du SaaS (Software as a Service), où les logiciels sont hébergés dans le cloud et accessibles via internet, l'Edge Computing permet une distribution des services plus efficace, capable de répondre rapidement aux demandes des utilisateurs sans nécessiter de longs trajets de données.

Dans l'écosystème du développement logiciel, l'intégration de l'Edge Computing avec des technologies telles que les conteneurs Docker, les microservices, ou même les approches sans serveur (Serverless), permet de construire des architectures résilientes et scalables. Ces technologies favorisent le déploiement d'applications capables de gérer de grandes quantités de données en temps réel, essentielles pour les applications IoT (Internet of Things), le streaming vidéo, les jeux en ligne, et d'autres services nécessitant une faible latence.

Le NoCode, quant à lui, représente une philosophie de développement qui permet de créer des applications sans écriture de code traditionnelle, en utilisant des interfaces graphiques et des configurations. Bien que principalement utilisé pour des applications simples, l'Edge Computing peut également jouer un rôle dans le déploiement de solutions NoCode, en facilitant la gestion des données et en réduisant la latence pour les utilisateurs finaux.

L'utilisation de l'Edge Computing nécessite une compréhension des divers composants et principes du développement d'applications, y compris les API (Application Programming Interfaces), qui permettent la communication entre différents services et applications; le Cloud Computing, qui fournit une infrastructure flexible pour héberger applications et données; et les principes de base de la sécurité, essentiels pour protéger les données traitées en périphérie.

Le monde du logiciel évolue constamment, et l'Edge Computing représente une pièce maîtresse dans la quête de performances, de sécurité et d'efficacité. En traitant les données localement, les développeurs peuvent concevoir des systèmes plus réactifs et adaptés aux besoins modernes du web et du mobile, tout en tenant compte des exigences de sécurité et de confidentialité des données. Cette approche s'intègre parfaitement dans les stratégies de développement Agile, favorisant l'itération rapide et l'adaptabilité.

En conclusion, l'Edge Computing est une technologie clé dans le développement d'applications web et mobiles, SaaS, et le monde du NoCode. Elle permet de repenser la manière dont les données sont traitées, en les rapprochant de l'utilisateur final, offrant ainsi une meilleure expérience utilisateur grâce à des temps de réponse améliorés et une plus grande efficacité opérationnelle. En intégrant l'Edge Computing dans leurs architectures, les développeurs peuvent créer des applications plus performantes, sécurisées et adaptées aux exigences du monde numérique actuel.

N'hésitez pas à naviguer entre les différentes pages du glossaire via les liens internes pour en savoir d'avantage.

Retour au glossaire